Là-bas, chansons d'aller-retour

NATHALIE JOLY, sous le regard de SIMON ABKARIAN

SYNOPSIS

Deux sœurs, deux voix, un seul chant, ancré dans les petits trésors populaires des artistes déracinées.

L’Histoire des Diseuses est liée à l’exil, à l’histoire des flux migratoires, au « parlé-chanté » avec lequel elles ont porté la parole des femmes : Bien avant nous, Polaire ou Eugénie Buffet, entre Tlemcen et Marseille, sont les premières Diseuses pieds-noirs. À Cuba les Sœurs Faez créent la Trova familiale avec la forme des ida y huelta (aller-retour). Les Sœurs Abatzi s’exilent de Smyrne au Pyrrhée où les cabarets enfumés retentissent de haschich songs… Entre deux cultures, entre deux mondes, entre mot dit et mot chanté, la Diseuse telle que nous allons l’évoquer, est un modèle féminin de force et de courage, un levier pour les enjeux de notre monde actuel, la parité, l’égalité entre les sexes, une diversité culturelle.

C’est l’exil qui a déterminé toute ma vie, entre deux cultures.
Mon travail est un travail de séparation.
De l’exil je suis passé à l’ex-il, quelque part entre la réalité et l’imaginaire,
entre le connu et l’inconnu, là commence la poésie. Mata – Peintre Chilien

DISTRIBUTION

Compagnie Marche La Route

Autrice Nathalie Joly

Avec Nathalie Joly et Valérie Joly

Piano, accordéon, accordina Thierry Roques

Scénographie Jean-Jacques Gernolle

Chorégraphie Dominique Rebaud

Sous le regard de Simon Abkarian

Régie Judicaël Vattier

MENTIONS

Production Compagnie Marche la Route

Coproduction Ambassade de France en Algérie, l’Institut français d’Algérie, la Spedidam, le CNM et la Région Île de France

Résidence à l’Institut Français d’Annaba, à la Manekine, scène intermédiaire des Hauts-de-France et au théâtre de la Girandole à Montreuil.

Crédit photo ©Marche La Route

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *